Afric'art Progress

En 1917, le Sénégalais Bakary Diallo s’occupe d’une ferme avec son fils Thierno. Un jour, l’armée française arrive pour trouver des jeunes hommes et les enrôler de force. Malgré sa fuite, Thierno est capturé. Bakary, voulant le sauver des horreurs de la guerre, décide de s’engager dans l’armée française dans le but de déserter avec lui. Mais leur première tentative est un échec, et le père et son fils sont envoyés au front dans l’est de la France.

Alors que Bakary cherche à trouver une façon d’éloigner Thierno du front en tentant de l’engager à la cantine, Thierno quant à lui se distingue dans un assaut par son courage. Il est promu caporal par le jeune lieutenant Chambreau, qui le prend sous son aile, et devient, de fait, le supérieur hiérarchique de Bakary. Le père voit une opportunité pour lui et son fils d’être un jour mutés à l’arrière, mais Thierno veut prouver son courage et est en désaccord avec Bakary, persuadé qu’il sera un jour naturalisé français.

Bakary cherche alors à déserter et apprend une façon de s’échapper, pour atteindre Le Havre et retourner en Afrique par bateau. Alors qu’il continue de trouver des fonds pour payer les passeurs, il apprend également que Thierno est engagé, avec le lieutenant Chambreau, pour réaliser une opération en petit commando pour récupérer une casemate allemande sur la colline avoisinante : une mission quasiment suicidaire. Le jour de l’opération, Bakary convainc Thierno de venir avec lui pour partir au Havre, mais sur le chemin, Thierno a discrètement fait demi-tour, ne voulant pas trahir la confiance de Chambreau. Bakary revient sur le front en pleine nuit, alors que l’assaut a déjà été donné.

Bakary s’infiltre, traverse le no man’s land et parvient à atteindre la casemate. Il sauve Thierno, Chambreau et le commando qui avaient été faits prisonniers par les allemands. Bakary veut ensuite partir avec son fils, mais ils sont tenus en joue par Chambreau. Bakary parvient à le convaincre de les laisser partir tous les deux. Chambreau, pour leur faire gagner du temps, se sacrifie pour repousser un maximum d’Allemands. Mais alors qu’ils traversent le no man’s land, Bakary est mortellement touché par un tir allemand. Thierno doit se résoudre à abandonner son père sur le champ de bataille.

À la suite de la bataille, Thierno repart à l’arrière avec son bataillon et découvre, sur le chemin du retour, qu’il aurait été capturé puis pendu s’il avait déserté avec Bakary. ll assiste aux funérailles du lieutenant Chambreau, qui se voit décerner la Légion d’honneur à titre posthume, puis à l’issue de la guerre, revient au Sénégal en vie, avec plusieurs décorations de guerre, annonçant à sa famille que Bakary est tombé au combat pour le sauver.

En 1920, des soldats déterrent les ossements de Bakary. Il est sous-entendu que sa dépouille a été choisie pour représenter celle du Soldat inconnu,

Tirailleurs